Blog de Bruno Gerelli

2005 - 2014, une tranche de vie

Accueil > Ça s’est passé à Claix > Editoriaux > La nature n’obéit qu’à elle-même

La nature n’obéit qu’à elle-même

dimanche 16 juillet 2006, par Bruno Gerelli

La dernière crue du Rif Talon nous avait contraints à casser le passage sous la route de la Ronzy pour rétablir l’écoulement du ruisseau et éviter l’inondation du lotissement du Rif. Les travaux de réparation ont été longs et coûteux.

Cette fois la rapidité du phénomène a surpris tout le monde, un grand bruit de cailloux qui s’entrechoquent et quelques instants après un torrent de boue qui déboule dans les rues et les cours de Malhivert.

Aucune trace d’un événement pareil dans la mémoire collective, les précédentes crues charriaient uniquement des cailloux. C’est pour cela que les habitants de Malhivert parlaient d’un glissement de terrain ou de la rupture brusque d’une "poche d’eau".

La réalité est probablement plus simple, en tout cas c’est l’opinion que je me suis forgée en remontant à pied le lit du ruisseau : un orage plus violent que d’habitude... des trombes d’eau qui arrachent la terre le long du ruisseau et qui organisent ... un grand curage que la main de l’homme ne fait plus depuis de nombreuses années ! Le tout combiné avec un goulot d’étranglement à l’entrée du village qui a fait sortir le Rif talon de son lit.

Le BRGM mandaté sur place pour constater les dégâts devrait nous faire part de sa version d’ici quelques jours.

Et bien évidememnt la question qui se pose : comment ne pas revivre cet événement traumatisant ?

La réponse est collective, pas la peine de se renvoyer la balle. L’Etat est concerné car propriétaire de la partie haute du Rif Talon, les propriétaires riverains aussi, ils ont l’obligation légale d’entretenir le ruisseau jusqu’à la partie médiane. Je n’oublie pas bien évidemment la commune qui se doit de prévenir les catastrophes, dans le cas présent en construisant des plages de dépôts... et en rappelant à chacun ses obligations.

Finalement... quand je marchais le long du Rif Talon pour essayer de comprendre... je me disais... le plus simple avant d’en causer et de se lancer dans des polémiques qui ne manqueront pas de naître sur les responsabilités, c’est de se rendre compte sur place de la tâche qui nous attend... et ensuite de nous mettre collectivement au travail !

A bientôt
.

Messages

  • salu bruno
    c’est justine roch la fille a caro
    bisou a toi
    p.s : mon adresse c’est jujur2@hotmail.fr
    @+
    justine