Blog de Bruno Gerelli

2005 - 2014, une tranche de vie

Accueil > Ça s’est passé à Claix > Claix au fil des jours > Une soirée Molière inoubliable

Une soirée Molière inoubliable

dimanche 25 octobre 2009, par Bruno Gerelli

Nous avions déjà eu l’occasion de passer de sympathiques soirées à la MJC autour de quelques mets préparés par Denise : autour d’un couscous avec Malika Bezaga,
les gourmands disent,
bonne bouffe-mal bouffe,
la camoufle.

Cette fois nous avons eu droit à la totale : repas « façon XVIIème siècle », service en costume par la troupe les Astrolabes et pièce de théâtre dans la foulée.

Au menu : Soupe d’Harpagon, Tartine Gratinée de Scaramouche, Le Petit Dessert de Monsieur Jourdain (voir après les photos, le livret de la Taverne de Molière écrit par Denise Gerelli)

Encore une fois, la cuisine de Denise en a fait rêver plus d’un !

Quant à la pièce de théâtre ce fut un très grand moment d’émotion ! Écrite, mise en scène et interprétée par Jean-Vincent Brisa elle retrace l’œuvre de Molière à travers sa vie et ses engagements. Beaucoup d’humour dans ce spectacle, à l’image de Molière qui a souvent utilisé la dérision pour faire passer ses messages.

Le travail d’écriture et d’interprétation de Jean-Vincent Brisa est exceptionnel, il nous a transporté et ravi en nous remémorant quelques grandes tirades de Molière.

Mais laissons Jean-Vincent Brisa parler de sa pièce : "Molière est un mystère, une énigme. Molière m’intrigue, me passionne. Son œuvre est une mine inépuisable. Sa vie a été tellement contrefaite. Cet ennemi juré du jansénisme et de la Compagnie du Saint Sacrement disparaît dans la nuit du 17 février 1673 et, avec lui, tous ses écrits, ses plaidoyers, ses traces de vie... Seules restent ses pièces éditées ou en attente de l’être. Le spectacle que je propose retrace son œuvre et une partie de sa vie. Molière a été un critique de l’ordre social de son siècle. Il s’est attaqué de façon virulente au vice, quel qu’il soit. Il est surtout le père fondateur de la comédie à la française. Il a vécu dans un siècle où l’Église, qui exerçait un plein pouvoir politique, considérait que la comédie devait être proscrite de la Société, vu que Jésus-Christ n’avait jamais ri sur sa croix. Pourtant ce sont bien des valeurs chrétiennes que Molière défend. Il est dans l’ensemble de son œuvre un défenseur de la Vertu qu’il synthétise avec l’Amour et un combattant acharné contre les vices, identiques à ceux des sept péchés capitaux. Il s’en prend essentiellement aux faux-semblants, aux hypocrites de tous poils. À cette imposture, il oppose le sens de la nature et du vrai. Il aime la jeunesse, il aime la vie, il aime l’amour."

Portfolio

Messages

  • Coucou !
    Les photos sont elles libres de droits ?
    Si oui j’aimerai les mettre sur le site des Astrolabes. Si non, bah tant pis ! Contente que la soirée ait été agréable.

    • Oui, toutes mes photos sont libres de droits et réutilisables pour d’autres usages... respectueux de la loi.

      Mais comme pour tous les grands artistes :-)) il faut en indiquer la provenance en apposant à proximité de la photo ou dans les mentions légales du site : © BrunoGerelli.info

      Merci