Blog de Bruno Gerelli

2005 - 2014, une tranche de vie

Accueil > Apiculture > Je suis devenu apiculteur

Je suis devenu apiculteur

dimanche 18 mars 2012, par Bruno Gerelli

Ça y est, j’ai franchi le pas ! Après avoir accueilli des ruches à la maison, je viens d’installer une ruche et implanter l’essai préparé l’été dernier.

Les différentes étapes en photos et video :

  • Positionner la ruchette à côté de la nouvelle ruche quelques jours auparavant pour que les abeilles s’habituent à leur nouvel environnement.
  • Enfumer les abeilles pour leur provoquer du stress. Les abeilles vont ainsi immédiatement consommer du miel ce qui les rend plus calmes.
  • Décoller délicatement chaque cadre et les transférer au milieu de la nouvelle ruche, dans le même ordre que dans la ruchette.
  • Refermer la ruche en n’oubliant pas de mettre un peu de nourriture sur les cadres (sucre candi pour booster un peu le redémarrage de l’essaim).
  • Laisser la ruchette à proximité de la ruche jusqu’au lendemain pour que les abeilles restantes rejoignent leur reine dans la nouvelle ruche.


Mise en place de l’essaim dans la ruche par Brunogere

Si l’essaim se développe normalement... d’ici un mois j’ajouterai une hausse à la ruche pour que les abeilles déposent gentiment le miel d’acacia qu’elles ne manqueront pas de faire après avoir butiné dans le bois voisin.

Mais patience ce sera l’objet d’un nouveau reportage...

Dans la foulée, j’ai fait ma déclaration de rucher auprès du GDSA pour obtenir un N° d’apiculteur et je me suis assuré auprès du Syndicat Apicole Dauphinois.

... me voilà donc apiculteur (en herbe !).

Rassurez-vous je ne suis pas seul. Je participe à la formation apiculture sous la houlette de Francis Cœur à la MJC. Nous venons d’installer 5 ruches à Jayères et nous allons bientôt implanter les essaims !

Francis Cœur et une partie de ses élèves apiculteurs

Portfolio

Messages

  • Ah, je suis ravie de voir la suite de l’opération à laquelle tu m’avais invitée cet été !

    Voir en ligne : J’ai testé... Déménagement d’insectes volants : la division d’une ruche

  • Bonne vidéo très pédagogique. Longue vie au nouveau rucher d’Allières.

  • Le miel, substance sucrée, fabriquée par les abeilles à l’aide de nectar de fleur. 80 % de glucose, riche en énergie, deux sucres simples : le fructose et le glucose directement assimilés par le corps. Les 20 autres % sont quelques autres nutriments et du potassium.

    Le miel est une source d’aliment antioxydant, permettant ainsi de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et certaines maladies neurodégénératives.

    Le miel aide l’activité de la microflore intestinale.

    Attention aussi, le miel composé de glucide peut causer des caries d’où une bonne hygiène buccale après la consommation du miel.

    Autrefois, bien avant la maitrise de l’outil, l’être humain recoltait le miel dans la nature, dans les troncs creux, sous les roches. Cet aliment était considéré comme substance des dieux dans certaines civilisations. Les Egyptiens en embaumaient les morts, les Hébreux considéraient que la terre promise était celle où coulaient du lait et du miel.

    Comme nous le savons tous, en dehors du miel, les abeilles jouent un rôle important dans l’agriculture, essentielle à la pollinisation des plantes.

    Bonne ruche à tous ces apiculteurs, à toutes ces abeilles qui contribuent à l’équilibre de notre nature.

  • Et bientôt, des recettes élaborées spécialement avec notre miel...

    Voir en ligne : La cuisine au miel