Blog de Bruno Gerelli

2005 - 2014, une tranche de vie

Accueil > Ça s’est passé à Claix > Histoire de Claix > La pierre à ciment de Comboire

La pierre à ciment de Comboire

dimanche 28 mars 2010, par Bruno Gerelli

Avec les Amis du Muséum de Grenoble je suis allé faire un petit tour du coté de la colline de Comboire pour découvrir les multiples richesses du rocher de Comboire, guidés par Pierre Bintz, Maître de conférences retraité, et Jean-Pierre Charre, géographe et historien.

Compte tenu de la météo peu favorable, la journée a été un peu écourtée mais je ne suis pas revenu bredouille ! J’ai ramené un beau caillou ! :-))

Nous avons découvert à partir d’un mur ancien de Claix (il figure déjà sur le cadastre de 1784) l’origine des différentes pierres qui constituent ce mur, que ce soient du calcaire local ou des blocs amenés par les glaciers anciens du Drac et de l’Isère. Passionnant, un vrai livre d’histoire !

Je vous livre également quelques infos sur l’histoire industrielle de la commune à partir du caillou ramassé par terre. Il ne s’agit pas d’un caillou ordinaire, il s’agit d’une « pierre à ciment », ou plus exactement, pour les géologues, de calcaire berriasien, qui s’est formé il y a plus de 100 millions d’années par un lent dépôt de boue au fond de la mer… qui recouvrait la région à cette époque.

C’est Louis Vicat, au milieu du 19ème siècle, qui le premier a utilisé cette pierre que l’on trouve en couches inclinées dans le sous-sol de Comboire.

Une fois broyée, puis chauffée à plus de 1000 degrés et broyée une seconde fois, cette pierre se transforme tout simplement en ciment ! Magique !

Il ne restait plus qu’à organiser cette activité de manière industrielle. C’est ce qu’il fit en installant à Seyssins une usine de fabrication de ciment à partir de la roche extraite du sous-sol de Comboire sur Seyssins et sur Claix.

Je vous livre quelques photos de notre expédition culturelle à Comboire. Et pour la mémoire industrielle de la commune, des photos de la mine de Comboire (sur une indication de Claude Varanfrain que je remercie de cette info). Ces photos de la mine proviennent d’un site consacré au patrimoine industriel et architectural qui mérite le détour !

Portfolio

Messages

  • La colline de Comboire est un lieu magiqe car imprégné de tout ce qui est remarquable. Outre son patrimoine militaire et industriel, il offre la possibilité en quelques coups d’oeil de comprendre la géologie de toute la région environnante. Sa flore exceptionnelle,voire même méditéranéenne dans certains secteurs, témoigne de petites zones microclimatiques où il fait bon vivre. En y associant des paysages sublimes et statégiques de défense on comprend aisément que des traces majeures de la préhistoire subsistent encore à l’heure actuelle. Et je viens d’apprendre il y a 5 minutes sur le site internet des coureurs à pieds de Seyssins que samedi ils ont courru à Comboire et sont passés par...."la plage des amoureux !"

  • J’ai omis de le dire dans mon article, mais il va de soit que l’accès à la mine de Comboire est fermé et que ce n’est pas un lieu de promenade !

    Il faut également être prudent quand on se balade à Comboire et éviter de sortir des sentiers, il y a en effet des effondrements dus à la mine extrêmement dangereux.