Blog de Bruno Gerelli

2005 - 2014, une tranche de vie

Accueil > Ça s’est passé à Claix > Histoire de Claix > Petite histoire du Drac

Petite histoire du Drac

vendredi 9 avril 2010, par Bruno Gerelli

Je viens de découvrir un livre que les historiens locaux connaissent bien : « Le Drac dans la plaine de Grenoble » 1280 – 1651 par Auguste Bouchayer. Il est suivi de 2 autres volumes : « Le Drac et ses affluents » qui couvre la période 1652 – 1820 et « Le bassin du Drac » qui couvre la période de 1821 à 1899.

C’est l’histoire de la lutte des Grenoblois contre les multiples inondations du Drac. « Le Drac, qui avait des fureurs de monstre sauvage, d’où son nom, Draco (le dragon en latin) » (wikipedia). Une véritable mine d’information sur 6 siècles de travaux pour arriver au cours du Drac que l’on connait aujourd’hui.

Je vous en ai extrait 2 plans qui concernent notre commune.

Le premier montre le cours du Drac avant les premiers travaux de 1377 (sur fond de carte plus récente avec le pont de Claix pour situer l’ancien lit). Grosso modo il passait sur ce qui est aujourd’hui la plateforme chimique et se divisait à cet endroit là en 2 branches pour rejoindre l’Isère.

Le projet des autorités de l’époque était de repousser le lit du Drac contre le rocher de Comboire pour éviter les inondations de la plaine de Grenoble.

C’est l’objet des premiers travaux effectués en 1377 par l’entrepreneur Pellorce pour faire passer le Drac entre le Petit Rochefort (montée du pont de Claix actuelle) et le Mollard (où se situe aujourd’hui le château d’eau de Pont de Claix) - 2ème plan.

C’est à cet endroit là que, 3 siècles plus tard, Lesdiguières fera construire le pont de Claix.

Ces travaux de 1377 se sont accompagnés de la construction d’une digue en amont pour forcer le passage du Drac entre les 2 rochers : la digue Marceline. Et voilà ce qu’en firent les habitants de Seyssins, Pariset et Sassenage :

La digue fut détruite que ce soit par les « gens de Seyssins » ou par le Drac lui même et reconstruite plusieurs fois.

Et pour finir, vous pouvez admirer le plan de Grenoble (1680) qui montre le lit du Drac tel que les Grenoblois l’on connu de 1377 jusqu’à la fin du XVIIème siècle, lorsque fut construit le cours St André… mais ceci est une autre histoire !

Le pont de Claix, construit en 1611, est situé en bas du plan à l’endroit du resserrement du cours du Drac.


L’illustration du début de cet article est extraite de Grenoblo malhérou de Blanc dit La Goutte qui raconte en patois dauphinois les malheurs de Grenoble submergé de multiples fois par les eaux.

Portfolio

Messages

  • Une petite information complémentaire concernant le plan No2.
    On voit la Suze canalisée. En effet son cours inférieur fut canalisé en 1273 par Giraud Béroard (source J C Michel). Avant cette date elle se jetait dans le Drac en amont du rocher du Petit Rochefort, donc en amont de l’actuel pont.
    Bruno merci pour toutes ces pages culturelles sur notre belle commune de Claix.